Visiter L'Alhambra de Grenade en ESpagne

Une forteresse de défense partiellement préservée, des palais richement décorés, des bassins d’eau où se miroitent les édifices, des colonnes de marbre à profusion…Découvrez l’Alhambra de Grenade en Andalousie, d’une époustouflante beauté, digne des contes de mille et une nuits.

La richesse décorative de l’intérieur des édifices

L’Alhambra est un ensemble imposant de bâtiments qui surplombe la province de Grenade en Espagne. Les murailles de ces édifices prennent une couleur rouge au coucher de soleil, ce qui poussa les anciens souverains à les appeler Alhambra, « rouge » en arabe. Les différents édifices ont été érigés par chaque souverain nasride qui occupa l’Espagne de 1231 à 1492. Bien que l’Alhambra soit une véritable forteresse d’un extérieur très sobre et d’une apparence désordonnée, son intérieur est un véritable émerveillement pour les yeux.

Ce monument culturel abrite divers appartements royaux, salles d’eau, portiques, salles de réception, cours, jardins, galeries, bains, médinas et fontaines. Bien que l’architecture des constructions reste simple, les ingénieux artisans d’antan ont aligné les voûtes et les piliers à la perfection. L’intérieur est fabuleusement décoré avec de la calligraphie, des arabesques, de la dentelle de pierre, des décors de stucs finement ciselés, de la sculpture, de la marqueterie, des mosaïques, de la peinture du plafond jusqu’au plancher.

L'Alhambra, un monument chargé d’histoire

L’Alhambra de Grenade est un formidable exemple de l’ingéniosité des nasrides dans l’utilisation du système hydraulique au 14e siècle pour alimenter l’ensemble des édifices. La Cour des Lions en est la parfaite illustration. Elle est entourée d’une galerie soutenue par 128 colonnes de marbre de 30 mètres de longueur et de 10 mètres de largeur. Deux bassins superposés supportés par douze lions en marbre blanc se trouvent au centre de la cour. L’eau jaillissant de la bouche des lions partait autrefois dans des réservoirs pour alimenter les appartements.

Témoin de la présence musulmane en Espagne, l’Alhambra de Grenade témoigne aussi de la chute des nasrides en 1492 en faveur de souverains catholiques. Bien que ces rois voulurent effacer les traces de passage des nasrides, ils n’eurent pas le cœur de détruire ce monument de toute beauté. Le roi chrétien Charles Quint avait fait construire un palais circulaire dans l’édifice et poser ces emblèmes dans quelques parties de l’Alhambra. Cette cohabitation dans l’histoire, la beauté singulière de ce lieu et l’ingéniosité de l’architecture musulmane ont fait de l’Alhambra un patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1984.